Image

Sushis pour les uns, pizzas pour les autres, en passant par des cuisines traditionnelles, des millions de personnes se seront ruées ces dernières années sur le site d’Alloresto, un moyen extrêmement bien pensé pour réduire la distance entre un client et son restaurant favori.

Créé en 1998, l’entreprise compte actuellement 30 salariés pour un chiffre d’affaire avoisinant les 17 millions d’euros et un objectif de 50 millions fixé pour 2014. Pour ce faire, Alloresto propose un site internet et une application mobile ludiques et très facile d’utilisation. En effet, le client se connecte sur le site ou l’application de l’enseigne, commence sa navigation par « J’ai faim » en précisant l’endroit où il se trouve, obtient une liste de tous les restaurants qui livrent dans son secteur en ayant la possibilité de consulter leur carte, puis passe sa commande en étant certain d’être livré entre 30 et 45 minutes après son dernier clic. La plateforme compte de nos jours plus de 2500 restaurants de qualité résidants dans des villes de plus de 200.000 habitants et environ 4 millions de commandes ont été émises depuis ce site en 2012.

Image

Le business model d’Alloresto s’établit sur les frais d’adhésion que paient les restaurants qui veulent intégrer la plateforme et sur les publicités générées par le site. De même, du côté du client, une commission est prélevée sur le montant des commandes qui passent par les restaurants du site et qui s’élève en moyenne à 2,7 euros. Malgré cette commission les restaurants auraient tout de même tout à y gagner en adhérant à Alloresto, selon Sebastien Forest, président et fondateur de l’entreprise, du fait qu’à partir du moment où un établissement livre de la nourriture de qualité et en respectant les délais, celui-ci pourrait voir son chiffre d’affaire augmenter de 30% dans les trois à six mois après son adhésion.

Sur cette plateforme, l’interaction entre les clients a également été mise en avant du fait que les consommateurs peuvent noter et commenter la qualité de la prestation ce qui a incité les restaurants à jouer le jeu afin que leur réputation n’en soit pas affectée.

Image

Malgré la concurrence d’une dizaine de restaurants franchisés, Alloresto reste tout de même le n°1 français et à écouter Sebastien Forest, son entreprise n’a rien à craindre, au contraire, 9 millions d’euros seront prochainement investit en communication direct dans le  but de tripler l’activité de la firme d’ici 2015. Pas mal dans une période où le mot « crise » est omniprésent…

Personnellement, je recommande le site et l’application mobile « Alloresto » à toutes les personnes qui ne l’ont pas encore utilisé ! Si jamais un soir la flemme s’empare de vous et que vous souhaitez que votre restaurant préféré vienne à vous, le site de l’enseigne sera là pour vous servir. Grâce aux commentaires des utilisateurs, des notes attribuées à chacun des restaurants répertoriés, vous n’aurez plus peur de tenter le diable en commandant un plat qui vous a toujours tenté mais que vous n’avez jamais osé choisir. Tout cela en étant assuré d’être livré dans les 45 minutes grand maximum.

Il n’y a rien à dire, Alloresto aura changé mes dimanche soirs !

H.H

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s