Google, un empire contesté

c2dLe Deep Web est une dimension méconnue de ce que l’on appelle le World Wide Web. Il représente la surface cachée de l’iceberg et constitue près de 75% des données en ligne. Concrètement, le Deep Web regroupe l’ensemble des pages internet non référencées par les moteurs de recherche connus du grand public.

Pourquoi Google n’exploite-t-il pas de telles ressources ?

Tout d’abords car la puissance des robots d’indexation de Google est limitée, mais aussi car certains utilisateurs souhaitent publier leur site internet de manière anonyme. En effet, il pourrait être préjudiciable pour Google de référencer un site internet tel que Silk Road, le eBay des produits illicites. Ici, vous pouvez acheter n’importe quel produit stupéfiant, arme, passeport ou tueur à gage.
Il ne fait aucun doute que Google s’intéresse de très près à ce web profond…

Liberté d’expression ou anarchie ?

Le web est contrôlé par la CIA, filtré et organisé par les moteurs de recherche et dans certains cas censuré par les autorités politiques. Dans une idée de partage libre des connaissances, le World Wide Web est contestable.

Le Deep Web est accessible via différents outils, l’un des plus connu et puissant s’appelle Tor (The Onion Router). Il s’agit d’un réseau d’échange de connexions entre les utilisateur de ce logiciel. Cela permet aux internautes de conserver un anonymat absolu au cours du processus de navigation et d’achat. Il est intéressant de relever que Tor est financé à 60% par le gouvernement américain afin de soutenir la liberté d’expression et la recherche scientifique.

Afin d’échanger des données ou produits tout en restant invisible sur la toile, il est possible de recourir à une adresse mail anonyme (exemple@tormail.org) et ouvrir un portefeuille Bitcoin. La Bitcoin est la monnaie privilégiée du Deep Web car il peut être utilisé incognito. Certains site (CoinFog) permettent ainsi de blanchir son argent à travers cette monnaie virtuelle. Le Hidden Wiki vous guidera dans ces nombreuses démarches et mettra à votre disposition l’URL des sites du web invisible.

Il y a quelques années de cela, l’accès au web caché était réservé à une élite d’informaticiens. Aujourd’hui, tout le monde peut y accéder. Les groupes nazis, terroristes et pédophiles y verront un intérêt certain. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est le partage libre des connaissances pour tous. The Free Bibliotheca Alexandrina propose ainsi un accès libre et gratuit à de nombreux textes, essais, livres, etc.
Ce n’est qu’une question de temps avant que le Deep Web (ou une partie) ne remonte à la surface…

Antoine D.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s