Auteur : esgentrepreneuriat

Apple, la bonne poire ?

L’entreprise à la pomme n’a donc pas fini de nous surprendre. Après nous avoir vendu son dernier téléphone portable comme étant « une nouvelle révolution de la téléphonie mobile », Apple a décidé de surfer cette fois-ci sur la vague du développement durable pour chasser dans ses filets les clients qui auraient jusqu’à présent compris l’entourloupe. 

Entre le iPhone 5S (ou 5C) et son petit frère, l’iPhone 5, je pense ne pas avoir été le seul à avoir remarqué que l’évolution n’était pas si gigantesque que l’a annoncé les dirigeants d’Apple. Avec une qualité d’image très légèrement améliorée, une reconnaissance digitale qui n’a pour le moment pas fait fureur chez ses utilisateurs et une 4G qui n’est pas encore dans l’ère du temps, les nouveauté de la nouvelle gamme n’ont connu le succès escompté par la marque. Alors pour combler les trous, toutes les bonnes résolutions sont bonnes à prendre. Depuis le lundi 3 mars, Apple a lancé une grosse opération de communication qui met en avant un programme de recyclage permettant aux utilisateurs de rapporter leur ancien modèle en boutique en échange d’un crédit d’achat pour un nouveau téléphone. Le but étant, on vous le donne en 10, de permettre à son dernier produit de répondre aux objectifs fixés.

La multinationale américaine avait déjà lancé ce programme de reprise en août dernier aux Etats-Unis. Depuis trois ans, l’entreprise permettait à ses utilisateurs de pouvoir recycler leur appareil mais uniquement en ligne. Mais visiblement la donne est en train de changer et notre cher pays a suivi le pas.

« Les Iphone ont une grande valeur. Les magasins Apple en France ont donc décidé de lancer un programme pour aider les clients qui souhaitent rapporter les iPhone des générations précédentes à des fins de recyclage ou de réutilisation », a fait savoir l’entreprise américaine.

Avant de préciser : « Outre l’impact positif pour l’environnement, les clients recevront contre leur ancien téléphone un crédit d’achat qu’ils pourront utiliser pour un nouvel appareil ».

Chaque personne rapportant  son ancien iPhone dans un Apple Store peut donc bénéficier d’un bon d’achat pouvant aller jusqu’à 215 euros sur l’achat d’un nouveau smartphone. Unique solution pour une entreprise en manque d’argument et en perte de souffle ? 

 

C’est donc sur un coup de gueule que je tire ma révérence. 

Bonne soirée et à bientôt ! 

 

H.H

Publicités

Reddit, la sphère de l’échange d’opinion du net

Reddit est un système de partage de liens, d’opinions, d’images et de vidéos avec les autres utilisateurs en lien avec des sujets de discussions. C’est-à-dire que pour qu’il y ait de la portée dans les sujets il faut que les gens le lisent et commentent.

Toute personne peut créer du contenu, il suffit de s’inscrire et de créer un sujet, ou de commenter un post, afin d’échanger sur n’importe quelle tendance, actualité, manière de cuisiner, etc…

Il a été créé en 2005, par l’intermédiaire de deux étudiants de l’université de Virginie, ils étaient alors âgés de 22 ans. Le nom « Reddit » se prononce comme « read it », il réfère à « have you read it ? », c’est-à-dire « Avez-vous lu ceci ? », car selon eux tous les sujets sont importants ainsi que tous les points de vue sont à prendre en compte.

Lorsque l’on poste un sujet, il faut lui associer un sujet. Par exemple, si on souhaite parler de politique, on classifie le sujet en /r/politique, qui est un « subreddit », c’est-à-dire un topic de sujets de discussion. On y retrouve à l’intérieur tous les sujets qui ont un lien avec celui-ci, on peut ensuite classer les posts par nombre de like, nombre de commentaires, date de mise en ligne. Plus le sujet est précis, moins les posts seront fréquents.

reddit

En 2010, pour faire face à une hausse du trafic, ils ont besoin de financement, ils changent donc leur business model et proposent un profil d’utilisateur payant à 3.99$ par mois qui permet plus de fonctionnalités pour les inscrits.

J’aime le site web reddit car il est l’image même de la libre expression humaine, on exprime ce que l’on veut, comme on le veut, sur les sujets qui nous intéresse. J’aime y passer un peu de temps pour comparer mon point de vue avec les autres.

Bonne journée les bloggeurs, à bientôt !!

Aurélien J.

La playstation, le nouveau centre de formation des pilotes de course ?

Ce petit poste pour vous faire part d’une très belle histoire sportive qui a éclos grâce aux progrès de la nouvelle technologie. Jann Mardenborought est l’une des dernières trouvailles de la fameuse écurie automobile que détient Redbull. La particularité de ce jeune britanique de 22 ans est qu’il n’a pas franchi les échelons en apprenant le métier de pilote de course au volant d’une voiture, mais tout simplement en jouant pendant des heures et des heures sur sa Playstation avec le jeu vidéo Gran Turismo. A première vue cela parait totalement incongru, mais quand on se penche un peu plus sur la question on peut s’imaginer que le talent de ce jeune gamer ne pouvait que connaître un tel succès. Retour sur le destin magique d’un gamer devenu pilote de Formule 1.

 Image

Dès l’age de 18 ans Jann enchaine les trophées en participant à de nombreux tournoi qui ont lieu à Darlington, la ville où il a grandi. Un an après, il est appelé pour participer à une compétition nationale chez le grand voisin de Middlesbrought et qui regroupe les plus grands espoirs britanniques dans les jeux vidéo de course automobile. Lors ce tournoi, le jeune adulte finira à une honorable troisième place mais avouera qu’il n’était pas au meilleur de sa forme.

Après avoir démontré l’étendue de son talent face à un écran de télévision, Jann Mardenborought a eu l’occasion de toucher du doigt son rêve. Repéré par le Grand Turismo Academy, une compétition du jeu vidéo offrant au gagnant le privilège de passer du virtuel au réel et de vivre sa première expérience en tant que pilote de course professionnel, le britannique a sauté sur l’occasion et a donc tenu son premier volant non virtuel en 2011. Lors de cet évènement, Jann Mardenborought aura concouru avec une voiture de la marque Nissan, partenaire du Gran Turismo Academy, mais aura séduit les recruteurs de la marque de la boisson énergisante.

Image

Si certains avaient déjà été repérés pour leur talent manette en main, cette histoire est une grande première : Jann Mardenborought a donc signé chez RedBull et va participer aux GP3 Séries, une compétition constituant la première étape de qualification pour participer aux compétitions de Formule 1. Le jeune pilote professionnel en herbe, compte bien transformer ce miraculeux cadeau en « une opportunité pour impressionner plus de gens parmi ceux qui décident de qui peut concourir en F1 ou pas ».

Personnellement, je trouve que cette succès story est tout simplement magnifique et prouve à quel point les nouvelles technologies peuvent être proches de la réalité. Lorsque l’on jouait à la toute première version de Gran Turisme sur la Playstation 1, jamais on aurait pu s’imaginer que cette console permettrait un jour de former de grand talent dans la course automobile.

 

Voici un petit aperçu du talent de notre gamer de la semaine en cliquant ici

 

H.H

La télékinésie digitale

Vous ne croyez pas à la télékinésie, cette faculté psychique de mettre des objets en mouvement? Vous avez raison. En revanche, nous pourrons bientôt manipuler à distance des objets en 3 dimensions.

Au MIT Media Lab, Hiroshi Ishii et ses étudiants ont développé une Morphing Table qu’ils ont baptisée inFORM. Ce prototype, constitué d’une Kinect et d’une table robotique, permet d’interagir à distance et en temps réel avec des objets. La Kinect établie une reconnaissance 3D des mouvements humains et transmet l’information à cette Morphing Table. Quelques centaines de cubes se déplacent alors verticalement afin d’interagir avec l’objet placé à son dessus.

inFORM
La maîtrise de cette reconnaissance 3D nous permettra dans un premier temps de nous débarrasser de tous ces objets de contrôle à distance, tels que les télécommandes, souris et clavier d’ordinateur. Cependant, la véritable révolution réside dans l’interaction des objets matériel totalement indépendants de cette technologie. Pour reprendre l’illustration, la balle rouge est une simple conséquence de l’application de l’inFORM.

Ainsi, la vidéoconférence deviendra l’interaconférence, pendant laquelle l’orateur pourra présenter physiquement des informations. Nous pouvons alors même imaginer des robots entièrement contrôlés par la reconnaissance 3D. Des métiers tels que celui de professeur pourront ainsi s’effectuer à distance, sans que les inconvénients d’une absence physique n’interviennent. Le domaine de la chirurgie et de la construction pourront être exploitées, des applications militaires pourront être imaginées.

Dans un monde déjà ultra-connecté, la présence physique devient maintenant substituable. Un jour peut-être, nous n’auront plus besoin de sortir de notre canapé pour apprendre, travailler, s’amuser, faire des rencontres, faire ses courses, faire du sport, partir en vacances… Une conclusion somme toute assez familière.

evolution_homme

Antoine D.

Pandora, la web radio américaine qui ne peut s’expatrier

Pandora est une web-radio créée en 2000 qui utilise un système automatisé de recommandation musicale. C’est-à-dire qu’il suffit de choisir une chanson que l’on aime, le système se met en place et vous fait écouter pour votre plus grand plaisir de nombreux titres célèbres ou non, qui sont dans le même style que la chanson choisie à la base.

L’algorithme permet d’analyser 400 aspects musicaux de plus de 10000 artistes afin de proposer des radios les plus pertinentes possibles, correspondant aux besoins des visiteurs.

Pandora base son business model sur la publicité, et propose également une inscription payante qui permet de ne pas avoir de publicité. Ils ont pu faire un chiffre d’affaire de 80 millions de dollars au premier trimestre de 2012, dont 70 millions provenaient de la publicité.

Voici à quoi ressemble la page web actuelle :

 Pandora_Radio

Cependant, à partir de 2007, Pandora devient inaccessible en dehors des Etats-Unis pour des questions de licences musicales. Depuis ce moment-là, la page web est alors ainsi :

how to get pandora radio in canada

J’ai eu le plaisir de pouvoir utiliser Pandora pendant 1 an avant la suspension de 2007, j’aimerais fortement y avoir accès une nouvelle fois ou pouvoir connaître une autre radio, je fais donc appelle à Pandora afin qu’ils ré ouvrent leur frontière et que l’Europe puisse profiter de ce site web.

A bientôt les bloggeurs,

Aurélien J.

Le site du zéro devient Openclassroom

Mathieu Nebra crée en 1999, alors qu’il a 13 ans, un site web qui permet aux autres à apprendre à créer des sites web. En effet, il n’aime pas les méthodes des livres qui sont complexes, il propose donc des tutoriels « pour les nuls » en ligne, afin d’apprendre simplement à coder.

En 2002, Pierre Dubuc rejoint M. Nebra pour s’associer et développer le projet. Ils deviennent à ce moment un site web pédagogique qu’ils appellent « Site du zéro ».

Le projet prend de l’ampleur en 2006 lorsque la possibilité de créer ses propres cours est donnée aux utilisateurs. En 2007, la société est créée, car les 2 entrepreneurs ont besoin de se pencher sur le projet à temps plein. Le business model est alors basé seulement sur la publicité.

En 2009, les 2 créateurs ont alors l’idée de mettre à disposition un livre car nombreux sont les utilisateurs qui préconisent un apprentissage via des livres. C’est un succès fou, le business model évolue et la vente de livre devient une source de revenue.

La société va alors vite évoluer. Elle se rend compte que les gens ont de plus en plus envie d’apprendre via le net, ils mettent alors en place des cours, et profite du statut en plein essor : les MOOC (Massive Open Online Course). Ils mettent alors en place un statut freemium, c’est-à-dire l’accès gratuit à tout le contenu, mais une possibilité de s’inscrire à un compté Premium afin d’avoir certains avantages. Le changement de business model leur permet d’avoir des revenus constants.

Openclassroom a fait 1.5 millions d’euros de chiffre d’affaire en 2013 et double le nombre de salariés chaque année, sa croissance ne fait qu’augmenter, ils ont même réussi à lever 1.2 millions d’euros en 2013.

Je voulais faire découvrir ce site web, car j’apprécie énormément la pédagogie des cours, mais j’aime également la vision pédagogique des créateurs. En 2009, lors de mon premier stage je m’étais formé au HTML, CSS, via ce même site web. Voici ce à quoi il ressemblait à l’époque :

Image

Bonne journée les bloggeurs, à bientôt !

Aurélien J.

3nder, un plan à trois dans le web 2.0

Sixième poste mes chers amis, pour récompenser votre fidélité, j’ai décidé de vous faire plaisir en pervertissant vos saints yeux.

Tout est dans le titre, je vais vous parler d’une future application qui vous permettra de rencontrer des couples ou des célibataires (ou un peu de tout) pour organiser quelques activités conviviale.

Image

Présentation

3nder surfe sur la vague à succès de Tinder, une application de rencontre célibataire avec géolocalisation.  Et bien 3nder (prononcer Threender) fonctionne de manière similaire, avec une interface sobre pour brisé les images véhiculés par les clubs échangistes.

Pour l’utilisation, on télécharge notre photo et on indique quelques renseignements pour constituer un profil. Ensuite on indique sa préférence sur l’application (couple, célibataire, avec 4, …), l’application se charge de matcher les informations et on peut prendre contact avec la(es) personne(s) adéquate(s).

Image

L’équipe de développement, basée au Etats-Unis, s’est donnée pour mission « de rendre la société plus ouverte aux désirs sexuels ».

Pour l’heure, l’application est toujours en développement, je remarque que l’équipe de production est inscrite sur le site de crowdfounding, AngelList, pour chercher un financement. On ne sait donc pas encore si l’application sera gratuite.

Si vous êtes curieux de l’avancement du projet, vous pouvez toujours vous inscrire sur le site officiel.

Un teaser « creepy » comme diront nos amis américains est mis en ligne et vraisemblablement intriguant pour peu que vous savez parler anglais.

Avis personnel

J’ai l’impression que le marché de site de rencontre se segmente autant que possible, elle semble même se réinventer à chaque fois. 3nder peut paraître amusant, nul doute qu’il y aura beaucoup d’aventurier pour tenter l’expérience ou bien les habitués de cet univers peuvent trouver une nouvelle façon de faire des rencontres.

En tout cas le public est clairement défini reste à savoir s’il y aura des dérives.

Ceci conclut mon dernier poste, fidèle lecteur, nous nous reverrons dans les méandres de l’internet.

Christophe H.

Le LiFi va nous éblouir !

lifi-internet-avec-la-lumiere-730Nous savons que le Wi-Fi fonctionne grâce aux ondes électromagnétiques. Aujourd’hui, il est possible de transférer des données sans fil grâce aux ampoules LED. Dans les années 1880, Graham Bell se revendique déjà l’inventeur de ce concept avec son Photophone qui exploite la lumière en tant qu’outil de communication sans fil.

Suat Topsu, chercheur à l’Université de Versailles-Saint-Quentin en Yvelines, reprend ce projet en créant l’entreprise Oledcomm en 2012. Il signe un premier partenariat avec la SNCF et Philips. En effet, la première application liée au LiFi (Light Fidelity) concerne la géolocalisation intérieure. Les éclairages de notre gare pourront ainsi nous guider jusqu’à notre train.

Comment ça fonctionne ?

Des ampoules dotées de LED clignotent et transmettent à l’aide du codage binaire (séries de 0 et 1) des informations aux appareils équipés d’un photodétecteur. Il s’agit d’un message optique, invisible à l’œil nu car la fréquence s’élève à plusieurs centaines de millions de clignotements par seconde. Cette capacité explique la rapidité d’un débit potentiellement 30 fois supérieur à celui du Wi-Fi .

Cette technologie est excessivement rapide, simple à utiliser, facile à installer, et sans aucune conséquences médicales. Seul bémol, les appareils connectés doivent nécessairement être en contact visible avec la dite source lumineuse pour pouvoir fonctionner. Pas question ici de se connecter à internet dans le noir ! Il ne faut pas non plus s’attendre à ce que la connexion traverse les murs. En revanche cela permet de sécuriser efficacement notre réseau.

Quand pourrons-nous utiliser le LiFi ?

Pas plus tard qu’au cours de cette année 2014. Il est à prévoir que cette technologie se développera tout d’abords dans les espaces publics, en faisant bénéficier nos smartphones de l’éclairage des bâtiments et lampadaires. Les entreprises commenceront ensuite à utiliser ce réseau lumineux au sein de leurs bureaux, avant de permettre aux particuliers d’installer ce dispositif dans leurs propres foyers.

Il faudra tout de même attendre que le prix des ampoules LED diminue pour pouvoir remplacer massivement les ampoules actuelles. Malgré tout, le réseau Wi-Fi ne disparaitra pas totalement, du moins pas avant que tous nos appareils soient dotés de photodétecteurs intégrés et que l’on maîtrise une lumière invisible…

visible-light-communication

Antoine D.

L’écran tactile à rechargement solaire, du pur MADE IN FRANCE !

Cinquième poste, lecteur dévoué, je vais vous parler d’une petite révolution dans le monde des Smartphones, un écran tactile qui recharge ses batteries grâce au soleil mais substitut également le wifi pour les transferts d’informations !

M. Montebourg va être content.

C’est une entreprise française de 40 salariés, SunPartner, à Aix-en-Provence qui a inventé le premier prototype. D’une épaisseur de 500 microns, elle s’intègre facilement dans le processus de fabrication des appareils tactiles.

Le prototype Wysips Crystal, est composé de cellules photovoltaïques et transparentes à 90%. Cette technologie répond à la problématique de la consommation toujours plus gourmande de nos appareils. Une étude scientifique disait que le rechargement d’un Smartphone équivaut à un branchement d’un Frigo.

Concernant le rechargement, on estime que le prototype offre 20% d’énergie en plus, soit environ 2,5 mW par centimètre carré. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le prototype n’est pas au stade d’un rechargement complet du Smartphone.  Il est conçu dans l’optique d’un prolongement de la batterie ou d’un rechargement pour une utilisation d’urgence.

Autre fonction essentielle de la technologie Wysips Crystal, une substitution de la Wi-fi. Le prototype reçoit des informations par la lumière, on peut, par exemple, voir une vidéo grâce au simple contact du soleil. Avec ce prototype, le constructeur Français estime qu’il n’y a aucune pollution contrairement à la Wi-Fi, émettrice d’onde.

C’est en partenariat avec Alcatel Onetouch, racheté par les chinois (M. Montebourg est un peu moins content) que SunPartner a pu faire une démonstration de son prototype. Reste à convaincre les autres constructeurs d’intégrer cette technologie qui coûte quand même environ 7€ l’exemplaire. Un surcoût non négligeable dans le processus de fabrication.

Une technologie bien pratique quand on oublie de recharger son Smartphone la veille, c’est surtout utile pour les personnes utilisant des applications liées à leur santé, le diabète par exemple. D’autant plus qu’il y a de plus en plus d’applications dans le marché de la santé. Je pense que la technologie sera encore plus attrayante si elle est capable de proposer une recharge complète au délai court. Par contre la substitution du Wi-Fi est certes une idée très innovante mais il faudra éduquer les consommateurs parfois réticents à changer leurs habitudes de consommation.

Le prototype sera mis au marché début 2015.

ecran solaire

Christophe. H

Google, un empire contesté

c2dLe Deep Web est une dimension méconnue de ce que l’on appelle le World Wide Web. Il représente la surface cachée de l’iceberg et constitue près de 75% des données en ligne. Concrètement, le Deep Web regroupe l’ensemble des pages internet non référencées par les moteurs de recherche connus du grand public.

Pourquoi Google n’exploite-t-il pas de telles ressources ?

Tout d’abords car la puissance des robots d’indexation de Google est limitée, mais aussi car certains utilisateurs souhaitent publier leur site internet de manière anonyme. En effet, il pourrait être préjudiciable pour Google de référencer un site internet tel que Silk Road, le eBay des produits illicites. Ici, vous pouvez acheter n’importe quel produit stupéfiant, arme, passeport ou tueur à gage.
Il ne fait aucun doute que Google s’intéresse de très près à ce web profond…

Liberté d’expression ou anarchie ?

Le web est contrôlé par la CIA, filtré et organisé par les moteurs de recherche et dans certains cas censuré par les autorités politiques. Dans une idée de partage libre des connaissances, le World Wide Web est contestable.

Le Deep Web est accessible via différents outils, l’un des plus connu et puissant s’appelle Tor (The Onion Router). Il s’agit d’un réseau d’échange de connexions entre les utilisateur de ce logiciel. Cela permet aux internautes de conserver un anonymat absolu au cours du processus de navigation et d’achat. Il est intéressant de relever que Tor est financé à 60% par le gouvernement américain afin de soutenir la liberté d’expression et la recherche scientifique.

Afin d’échanger des données ou produits tout en restant invisible sur la toile, il est possible de recourir à une adresse mail anonyme (exemple@tormail.org) et ouvrir un portefeuille Bitcoin. La Bitcoin est la monnaie privilégiée du Deep Web car il peut être utilisé incognito. Certains site (CoinFog) permettent ainsi de blanchir son argent à travers cette monnaie virtuelle. Le Hidden Wiki vous guidera dans ces nombreuses démarches et mettra à votre disposition l’URL des sites du web invisible.

Il y a quelques années de cela, l’accès au web caché était réservé à une élite d’informaticiens. Aujourd’hui, tout le monde peut y accéder. Les groupes nazis, terroristes et pédophiles y verront un intérêt certain. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est le partage libre des connaissances pour tous. The Free Bibliotheca Alexandrina propose ainsi un accès libre et gratuit à de nombreux textes, essais, livres, etc.
Ce n’est qu’une question de temps avant que le Deep Web (ou une partie) ne remonte à la surface…

Antoine D.