Kim Dotcom

Kim Dotcom va faire du bruit !

Le célèbre créateur de Megaupload se lance dans la conception de son nouveau site internet, Baboom. Un aperçu a déjà été mis en ligne, sur lequel vous pouvez écouter en exclusivité l’unique album « Good Times » qu’il partage, création de Kim Dotcom lui-même ! Initialement annoncé sous le nom de Megabox, Baboom ouvrira ses portes d’ici à fin 2014.

Baboom est un croisement innovant entre les services que proposent Itunes et Spotify, tout en offrant une activité similaire à Myspace. Cette fois-ci, Kim Dotcom a décidé de se ranger du côté de la légalité…

En effet, les internautes pourront écouter gratuitement la musique de leurs artistes préférés et télécharger s’ils le souhaitent une version payante des morceaux, au format FLAC ou mp3 échantillonné à 320 kbps. A travers cette plate-forme, les artistes pourront partager librement leur biographie, discographie, ainsi que les images et vidéos de leurs concerts.

« My idea is that artists should make their music available for free, and fans should only pay for it if they really like it.” Kim Dotcom.

Le véritable challenge pour ce génie de l’informatique sera de séduire un maximum d’artistes et attirer efficacement les visiteurs déjà fidèles à Deezer et Spotify. Ainsi, une grande importance est attachée à l’ergonomie du site et les réseaux sociaux y seront omniprésents. Par exemple, les fans auront un fil d’actualité Twitter à leur disposition.

En cas de succès, Kit Dotcom annonce la mise à mort des maisons de disques en promettant aux musiciens une rémunération à hauteur de 90% des ventes et revenus publicitaires.

Pour l’instant, le nouveau système ne semble provoquer aucune contestation… Mais Kim Dotcom ne va pas en rester là !

Il offrira chaque année 10 albums de musique aux internautes qui téléchargeront un plugin assez vicieux. Ce module complémentaire remplacera les publicités affichées sur le web par celles que Baboom vendra deux fois moins cher à ses annonceurs. Autrement dit, Kim Dotcom pourrait contrôler une majeure partie de l’espace publicitaire du web à travers sa simple plateforme musicale. Il est difficile d’imaginer que les annonceurs rivaux et propriétaires de site vont apprécier perdre des revenus proportionnels au nombre de Baboomer qui les visitent.

Kim Dotcom deviendra-t-il cette fois l’ennemi numéro 1 du web?

kim_dotcom-Ian-McPherson-copy-664x374http://baboom.com/

Antoine D.